• Contes, légendes, bribes de chansons et paroles de"sages" , glanés au fil des rencontres effectuées lors de voyages, (Algérie, Maroc, Tunisie). Les Sages du désert cherchent à traduire les paroles de gens simples, nomades ou sedentaires, cavaliers ou chameliers, expriment l'essentiel Humain et du respect.

    Les sages qui ont les mots justes plein la bouche disent :

    - Si tu vois dans le ciel un vol de vautours, tu peux être sûr qu'au dessous il y a une charogne....

    - Si tu crois que le désert est vide, dit l'Homme bleu, c'est que tu ne sais pas voir, et que tu ne connais pas ta vie.

    - Dans le désert, il faut plus et moins que les yeux pour voir les montagnes de l'Aïr, ou la tempête de sable, les hommes venus d'ailleurs comme toi, regardent dans des yeux de métal et de verre, et ne distinguent rien !

    - L'aube est l'espoir de la nuit, celui qui ne croit pas qu'il fera à nouveau chanter le thé du matin, celui-là ne peut plus avancer.

    - La terre n'est pas seulement faite de sable et de cailloux, le désert n'est pas vide, le créateur y a disposé ici et là des points d'eau, source de vie, sans elle tu meurs.

    - Le temps est ainsi, il s'écoule ou est immobile, il a deux visages, tout change et cependant l'aube est l'aube, la nuit est la nuit, tout bouge et tout se répète, et cela vaut pour toutes les choses.

    - Vous autres hommes venus d'ailleurs, vous êtes soucieux de faire, de bâtir, de posséder, de conquérir, de jouir, vous ne voulez plus poser de questions, de crainte de ne plus pouvoir continuer à vivre comme vous vivez, oubliant la face des choses, ne sachant plus que le temps, s'il court... est aussi arrêt.

    - Ici, dans le désert, tu comprends que l'homme ne peut prévoir que l'imprévu, et qu'il est comme un grain de blé minuscule dans la paume d'un géant.

    - Si un jour, demain ou un autre jour tu vas dans une oasis, tu verras les troupeaux rassemblés pour s'abreuver, les hommes autour d'un puit, économisant chaque goutte, l'eau c'est la vie, chez vous homme venu d'ailleurs, l'eau coule a volonté sans vous soucier s'il y en aura encore pour demain.

    - Le scorpion et le serpent sont sous le sable et dans le buisson. Le chacal et les rapaces restent à l'affût. La guerre ne cesse jamais. Malheur à celui qui l'oublie.

    - L'homme du désert, quand sa femme l'aime, il n'a plus besoin de grand-chose au paradis, un homme et une femme sont ensembles, il en va ainsi pour toutes espèces vivantes. Nos femmes sont belles, vous hommes venus d'ailleurs vous niez cela, vos femmes vont presques nues, elles sont offertes aux yeux de tous, vous aiment-elles plus pour rester toute la vie avec vous ?

    - Je suis né homme du désert, je mourrais en homme de désert...

     - Qui a créé le désert ??? Moi, répondit le vent !

    Sagesse de l'homme bleu

     


    32 commentaires
  • Marabouts :

    Marabouts

    Les Tunisiens croient beaucoup au  mauvais œil. Vous remarquerez certainement à travers tout le pays ces petites constructions blanches appelées "marabouts" où reposent des sages supposés avoir un certain privilège dans l'au-delà leur permettant d'être un lien entre l'homme et Dieu...

    Aujourd'hui encore, certains Tunisiens continuent de les prier et de leur demander d'intercéder pour eux auprès d'Allah et de faire accepter leur demande.


    6 commentaires
  • Jemaâ Sellaouati.

    La légende des Sallaouta, installés dans la région de Mezraya, raconte que ceux-ci décidèrent de construire une mosquée, choisirent l'emplacement et commencèrent à en creuser les fondations. Le lendemain, en retournant vers leur chantier, ils aperçurent sur une surélévation un pilier en marbre de dix mètres qu'aucune main humaine n'aurait pu placer à cet endroit. Ils virent là un signe divin, ajoutèrent trois colonnes de pierre et du mortier et bâtirent leur mosquée appelée Jemaâ Sellaouati.

     


    8 commentaires
  • Journées fastes, journées néfastes, les portes-bonheur, le mauvais œil ....

     
     

    Beaucoup de croyances ont longtemps existé sur l'île : les Djerbiens considéraient ainsi le mercredi comme une journée néfaste pendant laquelle il ne fallait rien entreprendre (mariage, visite d'un malade, etc.).

    Le chiffre cinq et ses multiples sont prononcés pour éloigner le mauvais sort ou les influences négatives.

    Le septième jour est quant à lui célébré en cas de naissance ou de mariage et le quarantième jour en cas de naissance et de décès.

    Le poisson est considéré comme un porte-bonheur et éloigne le mauvais œil : il est donc représenté sur les bijoux et utilisé couramment dans la décoration des intérieurs, un petit bijou représentant un poisson est accroché presque systématiquement aux habits des nouveau-nés.

    Il existait aussi plusieurs journées dans l'année appelées moussem et au cours desquelles on portait un repas de viande ou de poisson aux voisins les plus pauvres.


    10 commentaires
  • Khomsa

    L'artisanat Tunisien a su longtemps perpétuer la tradition du porte-bonheur, tradition que l'on trouve bien ancrée dans la plupart des cultures du bassin méditerranéen. La plus typique est celle de la Khamsa , mais elle prend aussi la forme d'étoile d'argent ou de corne de corail utilisé en pendentif auquel sont attribués des mérites spécifiques.

    La Main de Fatima (terme Français) ou de Fatma, est le nom Français donné à la Khomsa خُمسة  Le nom de Khomsa est rapprocher du mot Khamsa خَمسة qui désignant le chiffre cinq en Arabe, est un symbole utilisé comme Talisman, Amulette, porté en bijou pour se protéger du mauvais oeil. On peut également voir la Khamsa dans les véhicules pour se protéger d'éventuels accidents. khosma

    C'est aussi pour la personne qui la porte, une façon de marquer d'une jolie et belle manière, ses origines Maghrébines, ou ses amitiés relationnelles ou sentimentales avec la population. La Main de Fatima est aussi le symbole du Bilad  بلد  Bilad  est un mot qui signifie "le pays" ou "terre d'origine" en Arabe.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique